Share

FONDS JAN BOTERMANS

Jan Botermans (1916-2017), scénariste, réalisateur, producteur et distributeur de films d’art et documentaires, un des derniers pionniers du cinéma belge, d’origine néerlandaise mais installé en Belgique dès 1936, s’est éteint à Bruxelles le 5 juillet 2017, dans sa 101e année.

Dès avant-guerre, son action s’était concentrée sur l’éducation populaire grâce au langage cinématographique et s’exerça notamment comme secrétaire-général du Katholiek Filmcomité.
 
Scénariste et réalisateur de talent, spécialisé dans les documentaires et les films d’art, son film J’ai peint des Vermeer (1950), réalisé avec G. A. Magnel, est considéré comme son chef-d’œuvre, diffusé et récompensé internationalement. Il raconte l’incroyable destin du faussaire Hans Van Meegeren qui a peint de faux Vermeer. Ce documentaire captivant en forme d’enquête judiciaire et psychologique, fait appel aux techniques scientifiques de l’époque en recourant à l’expertise du Professeur Dr. P. B. Coremans, directeur du Laboratoire Central des Musées de Belgique.
 
En 1980, à l’occasion du 150e anniversaire de la Belgique, son film avait été retenu pour figurer dans « Images du cinéma belge », première iconographie publiée du cinéma belge.Il fut aussi administrateur de la Cinémathèque royale de Belgique, cofondateur et secrétaire-général d’Inforfilm International, mais également, journaliste, correspondant en Belgique pour De Tijd, et, pendant 50 ans, un critique cinématographique rigoureux et exigeant mais très écouté, notamment auprès des lecteurs de De Spectator.

Ses ayants droit ont créé un fonds privé, le FONDS JAN BOTERMANS, destiné à rassembler, inventorier, analyser et publier les archives relatives à son œuvre cinématographique.

Répondant au vœu de Jan Botermans, un Prix a également été créé et a été confié au BRUSSELS ART FILM FESTIVAL.