Share

JURY

Johan Muyle

Johan Muyle (Charleroi, 1956) est l'un des plasticiens belges les plus appréciés à la fois du public et des spécialistes. Ses sculptures d'assemblages animés mêlent vanité, carnavalesque et iconographie belge (la boîte de biscuits à l'image du roi Baudouin, dont les yeux sont transformés en fontaines, reste en mémoire). Il entretient des collaborations pointues avec des ateliers d'autres continents : d'abord avec des artistes et artisans zaïrois, ensuite avec des peintres affichistes d'Inde, qui ont co-réalisé en 2003 Je te promets un miracle , fresque de 1.600 m2 présente à la gare du Nord. Depuis 2006, Johan Muyle est responsable de l’atelier sculpture à La Cambre.

Michèle Noiret

La danseuse et chorégraphe Michèle Noiret (Bruxelles, 1960) entre à l’école Mudra de Maurice Béjart en 1976, où elle étudie trois ans. Elle y rencontre le compositeur allemand Karlheinz Stockhausen, avec lequel elle va collaborer durant de nombreuses années. Après un passage à New York, elle monte sa propre compagnie en Belgique en 1986. Solo Stockhausen (1997), une de ses créations emblématiques, a été filmé par Thierry Knauff, et réinventé en 2014 sous le nom Palimpseste. Intéressée par les croisements de disciplines, elle développe depuis 1997 une danse-cinéma qui nous entraîne dans les profondeurs de l’être.

Bruno Podalydès

Bruno Podalydès (Alger, 1961) est un scénariste, réalisateur et acteur français. Son premier film Versailles Rive-Gauche remporte le César du meilleur court-métrage en 1993. Bruno est derrière la caméra, son frère Denis devant, binôme répété quasi systématiquement. Avec lui, il clôture la trilogie des gares (Dieu seul me voit, Bancs publics), adapte Gaston Leroux (Le Mystère de la chambre jaune, Le Parfum de la dame en noir), tourne Adieu Berthe, Liberté-Oléron, Comme un avion... Ses comédies cocasses, rêveuses et poétiques, un brin surréalistes, lui ont valu l’estime du public et de la critique.