Share

Master Class

Performances et captations mécaniques.
Jeux de mesures et enjeux de la caméra dans la constitution du document(aire)


ISELP le mercredi 14 novembre 2017 (15h>17H30)
Depuis ses origines, un des enjeux du film sur l’art est sans conteste de capter et d’archiver les gestes de l’artiste dans l’étendue de ses pratiques. Au sein de l’atelier ou sur scène, dans la rue ou uniquement face à la caméra, les cinéastes ont observé, capturé et parfois mis en scène, l’art en train de se faire. Tout, dans cette démarche, semble tenir de la recherche des mesures les plus justes d’un point de vue esthétique mais aussi éthique. Mesures du cadre, de la durée du plan, de l’articulation du montage et du son ; mais aussi distance entre filmeur et filmé, place de la caméra ou encore présence/absence du cinéaste. Se pose ainsi au cœur de ces démarches la question de la forme filmique à façonner, du document au documentaire, de l’archive à l’œuvre, du film d’art au film sur l’art.

Masterclass donnée par Muriel Andrin, Chargée de cours, Université Libre de Bruxelles

+ Suivie d’une séance de films issus du catalogue du Centre du Film sur l’Art

Jackson Pollock (Paul Falkenberg & Hans Namuth, 1951, 10’)
Mademoiselle Zallinger (Prunelle Rulens, 2017, 17’)
Jean-Philippe Rameau : Les Indes Galantes (Clément Cogitore, 2017, 5’)
Rue des petites maries (Laurence Rebouillon, 2014, 11’)
One Million Steps (Eva Stotz, 2015, 21’)

 

 

Share