Share

PRÉSENTATION

 
En 2000, l'ISELP (Institut Supérieur pour l'Etude du Langage Plastique) présentait pour la première fois au public un week-end dédié aux films sur l'art.
En 2011, le festival devient compétitif et récompense un cinéaste confirmé ainsi qu'un cinéaste de moins de 30 ans. 
Dès 2012, Le Centre du Film sur l'Art s'associe à cette organisation. Le festival grandit, bouge, s'exporte et trouve des partenaires prestigieux tels que BOZAR ou CINEMATEK. 
 
Aujourd'hui, le festival, devenu le BAFF - Brussels Art Film Festival -, propose une compétition nationale de documentaires sur l'art en lien avec la Belgique, des films internationaux hors compétition, des séances jeune public, des rencontres durant quatre jours au mois de novembre.

 

La Belgique a toujours été pionnière en ce qui concerne le film sur l'art et l'avant-garde cinématographique. Sa présence dans les festivals internationaux spécialisés en est la preuve et le nombre de productions (aux alentours de 70 par an) est caractéristique de l'intérêt porté par les cinéastes à l'égard de leurs artistes et de l'art en général.

 

Le BAFF permet de faire le tour de la production artistique et cinématographique en Belgique en présentant des films sur l'art, pour la plupart inédit, issus des deux communautés. Il permet également, notamment grâce aux prix, de donner de la visibilité à ces films, et de trouver des réseaux de distribution alternatifs.

Ce cinéma, parfois montré dans les galeries d'art à défaut de salles qui puissent l'accueillir, mérite une meilleure visibilité, mérite un lieu de diffusion, mérite son festival.